Solidaire international -> États-unis

 

États-unis

Dossier USA : présentation

Alain (SUD-PTT)

Février  2007

Mis en ligne : 15/02/2007:

 

Nous avons souvent en France des idées caricaturales sur les États-unis. Cette situation s’est un peu améliorée avec le succès rencontré par les films de Michael Moore, et plus anciennement par Bred and roses de Ken Loach. Mais il reste beaucoup à faire et ce dossier cherche à y contribuer.

Au-delà d’histoires profondément différentes, on retrouve en fait, des deux côtés de l’Atlantique, des militant(e)s qui luttent au niveau syndical et associatif pour les mêmes valeurs concernant l’exploitation capitaliste, la remise en cause des services publics, le sexisme, le racisme, les sans-papiers, les mal logés, la guerre, la mondialisation néo-libérale, etc. Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres, et c’est même une nécessité absolue, car les USA dominent le monde économiquement, politiquement, militairement…et souvent culturellement.

Même si elle est très minoritaire, il existe aux États-unis toute une tradition de gauche radicale anarcho-syndicaliste ou trotskyste. On trouve également un petit PC et un parti Vert nettement plus à gauche que leurs homologues européens. Un courant maoïste a même été très présent dans les années 1965-1975.

Il n’est pas rare de rencontrer parmi les animateurs des structures syndicales ou associatives les plus dynamiques des militant(e)s issus de ces différentes traditions.

Il ne s’agissait pas pour nous dans ce dossier de faire du coupé-collé d’ouvrages et d’articles disponibles en français. Nous nous sommes contentés de les indiquer à la fin du dossier.

Il s’agissait au contraire de proposer quelques clés pour mieux comprendre ce pays à première vue déroutant. Nous avons pour cela fait appel à des militant(e)s américains rencontrés dans les Forums sociaux, lors d’échanges entre syndicats du même secteur d’activité, mais d’abord et avant tout dans les conférences organisées par le réseau américain Labor Notes. A quatre reprises, des militants de SUD-PTT ont en effet participé à de telles conférences. Ils y ont notamment animé des débats sur l’altermondialisme, la poste et les télécoms, la coordination des luttes au sein des multinationales, et en mai 2006 sur le mouvement anti-CPE.

Une chercheuse française qui travaille notamment sur le mouvement ouvrier américain a accepté d’écrire un article introductif.

Comme cela a été signalé dans l’éditorial de ce numéro, les articles doivent pouvoir être consultés indépendamment les uns des autres. Il en résulte d’inévitables répétitions que le lecteur voudra bien excuser.