Solidaire international > Allemagne

Allemagne   Partis politiques

mise à jour  24/06/2008

 

Lors des élections législatives de septembre 2005, les partis ayant déjà eu des responsabilités gouvernementales ont obtenu respectivement :

Le principal parti de gauche est le Parti social-démocrate (SPD). Il comporte une aile gauche présidée par Ottmar Schreiner.

 

Linkspartei ou Die Linke

A la gauche du SPD, un nouveau regroupement politique, le « Parti de gauche » ou Linkspartei (ou Die Linke), a réussi une percée électorale spectaculaire, aux élections législatives de septembre 2005, avec 8,7 % des voix et 54 élus au Parlement (Bundestag). Ce regroupement est devenu la quatrième formation politique du Bundestag. Des représentants du Linkspartei participent à deux exécutifs régionaux (Länder).

Co-président : Oskar Lafontaine

 

On trouve dans le Linkspartei plusieurs composantes :

 

- WASG (Wahlalternative - Arbeit und soziale Gerechtigkeit, Alternative électorale pour le travail et la justice) qui résulte de la fusion en juin 2004 de deux courants :

La WASG est composée d'altermondialistes et de syndicalistes déçus par le SPD. Elle est surtout implantée dans l'ouest de l'Allemagne.  On retrouve dans WASG des militants appartenant par ailleurs à diverses petites organisations de la gauche anticapitaliste allemande (voir plus loin).

 

- Linkspartei-PDS (Parti socialiste démocratique)

Ce parti est issu du SED, le parti communiste autrefois au pouvoir en Allemagne de l’Est (RDA).

Il est dirigé est dirigé par Gregor Gysi, avocat originaire de l'ancienne Allemagne de l'Est.

Il comporte en son sein une aile souhaitant un retour à l’ancienne RDA (Kommunistische Plattform) et une aile très attachée à la participation aux exécutifs régionaux.

Le Linkspartei-PDS est membre de la coalition qui gouverne la ville de Berlin.

 

Le WASG et le LinksPartei-PDS ont approuvé leur fusion au cours de votes séparés en avril 2007. Cette fusion doit être avalisée par la base des deux organisations avant le congrès de fondation du nouveau Linkspartei qui eu lieu le 16 juin 2007.

Juin 2008 : Die Linke revendique 73 000 militants.

 

- DKP : Parti communiste de l’ancienne Allemagne de l’Ouest qui compterait aujourd’hui entre 3 000 et 5 000 adhérents.

 

- Anciens du Parti social-démocrate (SPD), dont l’ancien président du parti, de 1995 à 1999, Oskar Lafontaine.

 

- Groupes de tradition trotskyste (présents dans le WASG) :

  • Linksruck (Un coup à gauche), appartenant au même courant que le SWP britannique (IST)

  • SAV (Alternative socialiste), du courant « militant » (CWI) lié au Socialist Party britannique

  • ISL (Gauche socialiste internationaliste), du même courant que la LCR française.

 

- DIDF (Fédération des organisations ouvrières démocratiques), une importante organisation de masse d’origine maoïste implantée dans l’immigration turque et comportant de nombreux militants syndicaux.

A noter que certaines organisations de la gauche anti-capitaliste ne participent pas au Linkspartei. Citons par exemple :

 

(1) : Sur le Parti communiste des Philippines : http://www.europe-solidaire.org/rubrique.php3?id_rubrique=157