Solidaire international -> États-unis

 

 

États-unis

Quelques repères 

Alain (SUD PTT)

mise en ligne : 27/02/2007

mise à jour 11/12/2008

 

 

Superficie : 9 629 048 km2, soit plus du double de l’Union européenne (et 14 fois la France).

Population (2006) : 300 millions d’habitants, soit 60 % de la population de l’Union européenne (à 27 États), et 5 fois la population française.

 

L’évolution des rapports de forces entre 1927 et 1970 est mesuré dans les statistiques officielles concernant le pourcentage de grévistes mesuré par le graphique n°1 ci-dessous.

Source : Mark Brenner (Labor Notes) d’après Historical Statistics of the United States: Colonial Times to 1970. http://www2.census.gov/prod2/statcomp/documents/CT1970p1-01.pdf

 

Graphique n°1 : pourcentage de grévistes.

 

Une autre série statistique concernant les grèves dans la période 1947-2004 est proposée dans l’article de ce numéro concernant les grèves : Renouer avec les grèves victorieuses (Steve Early) . Source http://www.laborresearch.org/charts.php?id=13 

 

Un autre élément sur l’évolution des rapports de force est fourni par les statistiques concernant le taux de syndicalisation entre 1900 et 2004. Le graphique n°2, ci-dessous, utilise deux séries statistiques ne prenant pas en compte les mêmes éléments :

Graphique n°2 : taux de syndicalisation

 

En 1980, 23 % des salariés étaient syndiqués et ils n'étaient plus que 12 % en 2006.

Une syndicalisation très inégalement répartie

Le syndicalisme est véritablement implanté dans moins de la moitié des États :

Dans plus de la moitié des États, l’implantation syndicale est globalement très faible, ce qui signifie l’absence de présence syndicale dans la plupart des entreprises :

Voir :

Le tableau du pourcentage de syndicalisation par État :

 www.laborresearch.org/charts.php?id=55

La carte de densité de syndicalisation par État :

http://www.thepraxisproject.org/toolkit/labor/density.html

 

Ces inégalités se retrouvent entre secteurs économiques (chiffres 2004) :

(Source : www.ires-fr.org/files/publications/chronique%20internationale/chroniqueires.htm n° 96, article de Catherine Sauviat)

 

Au sein d’une même branche, la situation est généralement très variée (chiffres 2004) :

Ces inégalités se retrouvent en général au sein d’une même entreprise, où suivant les lieux, les secteurs et les métiers, le taux peut passer de près de 100 % à 0 %. Dans les télécoms, Verizon fixe est par exemple syndicalisé à 48 % dans le fixe, mais à 0 % dans les mobiles.

(Source : www.ires-fr.org/files/publications/chronique%20internationale/chroniqueires.htm  n° 96, article de Catherine Sauviat.)

La difficile situation des salaries sans représentation syndicale

Les travailleurs non syndicalisés gagnent en moyenne 22 % de moins que les salariés représentés par un syndicat. Cette différence est de 34 % lorsqu’il s’agit de femmes.

Cette différence n’est que de 3 % dans les services publics, mais de 52 % dans le bâtiment et de 68 % dans les services.

(Source : http://www.laborresearch.org/charts.php?id=34 )

Cette différence de situation se retrouve au niveau du salaire indirect

 A part un mince « filet de sécurité » pour l’assurance-maladie des plus pauvres (Medicaid) ou des plus âgés (Medicare), ainsi qu’un minimum-retraite symbolique (Social Security), il n’existe en effet pas aux USA de système national d’assurance sociale pour la maladie ou la vieillesse.

L’essentiel se joue donc entreprise par entreprise, et dépend du rapport de forces (ou du bon vouloir de l’employeur).

Résultat : 81 % des salariés syndicalisés ont un plan de retraite d’entreprise, ce taux tombe à 47 % dans les entreprises non-syndicalisées.

En ce qui concerne les dépenses de santé, la situation est la suivante :

 

  Syndiqués Non syndiqués
Soins médicaux 81 % 50 %
Soins dentaires 68 % 33 %
Optique 50 % 19 %

 

 (Source : www.laborresearch.org/charts.php?id=42 )

Les plans de retraite d’entreprise

Ils combinent habituel ment une ou plusieurs des composantes suivantes :

L’assurance-chômage

 « 38 % seulement des chômeurs sont couverts par l’assurance, et les prestations représentent environ 33,5 % du dernier salaire. Mais c’est là une moyenne qui varie entre les États, de 62 % au Massachusetts (Côte Nord-Est) à 18 % en Géorgie (Sud) ». Isabelle Richet Les dégâts du libéralisme Textuel (2002) p70.

Les principaux syndicats

En 2005, la confédération AFL-CIO (American Federation of Labour and Congress of Industrial Organization) a éclaté en deux regroupements hétéroclites de taille équivalente.

L’un, dirigée par John Sweeney, a conservé le nom d’AFL-CIO, organise aujourd'hui 10 millions de syndiqués répartis en 62 syndicats  (août 2007). (Cf. www.aflcio.org)

L’autre regroupement, dirigé par Andy Stern et Jim Hoffa a pris le nom de « Change To Win » (Changer pour gagner)  et organisait au moment de la scission 6 millions de salariés répartis en 7 syndicats nationaux (Cf. www.changetowin.org).
 

Les quinze premiers syndicats de l'AFL-CIO avant la scission de 2005
Un certain nombre de syndicats couvrent à la fois les USA et le Canada. Leur nom commence souvent par le terme « International » (et donc leur sigle par la lettre I). 

Le secteur ou les métiers prédominants sont indiqués dans le tableau mais, e, fait, chaque syndicat organise un nombre varié d’activités, et cherche souvent à étendre son champ d’intervention au détriment d’autres syndicats.

Les syndicats dont le nom est suivi d’un astérisque ont rejoint « Change to Win ».

 

Syndicat Site Web Secteurs ou métiers principaux Membres

(2005)

SEIU * www.seiu.org Services 1 308 197
AFSCME www.afscme.org Secteur public 1 305 635
IBT (Teamsters) * www.teamster.org Camionneurs 1 271 612
AFT www.aft.org Secteur public (enseignants) 1 048 535
UFCW * www.ufcw.org Commerce 1 047 551
CWA www.cwa-union.org Télécommunications 671 234
IBEW www.ibew.org Électriciens 623 869
UAW www.uaw.org Automobile 610 715
USWA (Steelworkers) http://uswa.org Sidérurgie 564 377
UNITE-HERE * www.unitehere.org Textile, hôtels, restaurants 441 452
LIUNA (Laborers)* www.liuna.org Bâtiment 382 730
IAM www.goiam.org Mécaniciens aériens 326 967
IUOE www.iuoe.org Ingénieurs 280 000
APWU www.apwu.org Postiers 233 000
IAFF

www.iaff.org

Pompiers

230 000

 

                                          

Les effectifs de l’UFWA*, qui organise les salariés agricoles (souvent d’origine latino-américaine), ne sont pas connus (cf. www.ufw.org ).

Parmi les syndicats appartenant à « Change To Win » il faut ajouter UBCJ (Carpenters) qui avait quitté l’AFL-CIO en 2005. Ce syndicat, présent dans le bâtiment (charpentiers), compte 520 000 membres. Son président est proche de Bush (cf. www.carpenters.org ).

Une gauche syndicale minoritaire, mais active

 

La loi sur les faillites : le chapitre 11

Selon la loi américaine, une entreprise en difficulté financière peut être protégée de la faillite pendant une durée de 100 jours si elle se place sous la protection du "chapitre 11". Dans ce cas, un comité composé des créanciers doit, sous la supervision l'Etat, proposer, avant la fin de ce délai, un plan de restructuration. Si le plan n'est pas validé, l'entreprise est mise en liquidation.